20 Octobre 2020 à 07:57:15

Injuste

Démarré par Risitas, 14 Octobre 2020 à 00:48:57

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Risitas

Bonjour,

J'avais joué au jeu il y a quelques années (j'avais fait les 2 premières époques seulement, j'y ai joué un moment mais je pouvais pas trop me connecter).
Je m'y suis remis en Juin, j'ai progressé assez lentement mais je m'amusais bien. Seulement dimanche dernier, crash au premier vol à cause du givrage du Boeing 737-200 que je venais d'acheter....

Compagnie qui se retrouve avec -40K donc faillite. J'ai trouvé ça franchement injuste et du coup voilà je laisse tomber (puis pas le choix avec -40k !)  :-\


Lemarquis

14 Octobre 2020 à 09:35:49 #1 Dernière édition: 14 Octobre 2020 à 10:07:23 par Lemarquis
Bonjour,
-Tout d'abord tu n'es pas obligé de laisser tomber puisque ton compte n'est pas bloqué d'après ce que je vois sur l'administration. Tu peux voler à découvert jusqu'au Dimanche pour te redresser.
-  Tu peux demander une RAZ de ta compagnie ce qui te permet de repartir dans ton époque actuelle avec une somme raisonnable.
- Les incidents sont un résultat aléatoire, il n'y a pas d'injustice chacun s'expose à ceux-ci.
- A l'époque que tu cites les assurances existent et peuvent éviter ce type de situation.
-  Faire un achat qui laisse un faible solde comporte des risques.
- -40K$ n'est pas insurmontable d'autant que tu disposes de 23 avions dont certains peuvent être vendus.

Je t'encourage à analyser les raisons qui t'ont mené à cette faillite relative et à repartir du bon pied soit avec une RAZ soit par vente d'avion.

Je profite de l'occasion que Seventy Planes est un jeu de simulation de gestion où la faillite est possible. Ce n'est pas un simple parcours historique.


Risitas

1) Je sais que c'est aléatoire mais perdre l'avion dès son premier vol ça fait mal au c.. D'autant plus que je suis persuadé que ça n'arrive pas souvent de perdre un avion dès son premier vol.

2) J'aurai sûrement assuré cet avion mais désolé j'étais à 1000 lieues de penser que dès le premier vol je le perdrais (honnêtement j'avais combien de % de chance que ça arrive ?)

3) Sur mes 23 avions, quasi la moitié sont en vente ! Et depuis assez longtemps pour certains...

4) Faible solde ? Après cet achat il me restait environ 200k... Le crash m'a fait descendre à-100k et les vols suivant m'ont fait remonter à-40k.

Désolé mais je laisse tomber, l'analyse elle est là, franchement repartir à 0 alors que je passe beaucoup de temps sur le jeu depuis 3 mois à cause d'un truc qui m'est arrivé dont la probabilité devait être ridicule, ça donne pas envie. Honnêtement tu penses que je n'étais pas au courant de ce que tu me dis ? :/

Lemarquis

14 Octobre 2020 à 15:25:04 #3 Dernière édition: 14 Octobre 2020 à 16:58:03 par Lemarquis
Il  va m'être plus simple  de te présenter mon analyse sur tes difficultés puisque tu as déjà pensé à ce que j'ai précédemment exposé.

Un solde est faible en fonction de l'exposition au risque et c'est en ce sens que ton analyse me paraît biaisée.
- L'âge de l'appareil n'influe pas sur les probabilités d'incident. Donc que ça soit le premier vol ou le dixième c'est pareil.
- Le risque n'est donc pas totalement maîtrisable par le joueur.
- Une assurance tout risque rembourse la valeur vénale de l'avion (déduction de l'usure). Son intérêt varie donc dans le temps.
- Donc à défaut d'assurance ta compagnie doit pouvoir amortir la perte d'un appareil dès le premier vol.
- Sans cela il y a un risque non maîtrisable de perte sèche.

Tu as tout à fait le droit d'avoir un profil de gestion risqué, mais il faut alors accepter les conséquences. Ceci malheureusement peut aller jusqu'à la faillite.
 
Le jeu propose une RAZ dans l'époque pour ne pas vous pénaliser trop. Fort de l'expérience acquise il te serai plus facile de reprendre à neuf aux années  50. La perte de temps que tu évoques est à relativiser vis à vis du temps nécessaire pour parcourir le jeu.

Je ne peux que déplorer ta frustration, mais sache que nous limitons la répétition des incidents. Le.jeu ne serait plus une simulation de gestion s'il n'y avait plus de risque de faire faillite ou de connaître des déboires dans les choix.

 




Sabruna

Coucou à tous et à toutes (s'il y en a encore?) :chapeau:
Un petit plus peut-être?
On pourrait aider et remotiver les joueurs en difficulté en octroyant des prêts à taux à définir en fonction des montants, des risques, etc.
En plus on pourrait se couvrir comme créancier en contactant une assurance-crédit?
Le prêt serait accordé par le système ou, mieux, entre les joueurs eux-mêmes, ce qui remotiverait également les joueur trop riche et "un peu blasé"? Chaud!!!

Sabruna

Bien sur à lire:
"les joueurs trop riches et un peu blasés" LOL

Lemarquis

14 Octobre 2020 à 22:48:16 #6 Dernière édition: 15 Octobre 2020 à 13:15:34 par Lemarquis
Il faut recadrer le débat.
La question centrale est simple l'échec (la faillite) doit-il faire partie du jeu ? A priori la réponse est oui, comme dans tout les jeux de gestions.
Second point qui fut abordé  le sentiment d'injustice.
 Ce qu'il ne faut pas c'est que ça soit injuste. Le Hasard est parfois dur mais pas injuste. Je compatis avec Risitas on a tous mal vécu un crash, mais ce crash a révélé un pari risqué dans la gestion. Sauf erreur de ma part aider les joueurs c'est leur permettre de comprendre leurs erreurs. La RAZ sur la même époque ne doit pas être ressentie comme un drame, certains on même choisi par le passé de reprendre depuis les années 30.

On ne pourra pas satisfaire tous les souhaits surtout les plus paradoxaux. Il faut que chaque joueur qui s'inscrit, soit conscient des risques, du caractères aléatoire des incidents, et que le jeu a  une durée au-delà laquelle forcément il peut devenir routinier. On ne pourra pas améliorer le game play à l'infini.

Nous avons perdus plusieurs joueurs parce que le jeu était trop "simple", routinier, qu'il était parcouru en 3 à 4 mois, car il y avait peu de concurrence. Nous avons perdu plusieurs joueurs qui trouvaient le jeu trop facile et ne le finissaient pas même pas pour aller ailleurs où il y avait du défi.

Le jeu doit être équilibré et juste. Il y a deux joueurs à pouvoir faire la pluie et le beau temps par la puissance financière. A mon humble avis, la sagesse nous commande d'être en retrait pour ne pas déséquilibrer le jeu. Pourquoi aider les uns et pas les autres ? Il y a des avions en vente d'occasion provenant de ce joueur en difficulté... Hormis les compagnies richissimes qui sont "hors catégorie" la logique serait que les compagnies "normales" s'intéressent à ces avions, (elle sont cinq à le pouvoir).

S'il y a des joueurs blasés (par le jeu ou richesse) j'en suis navré pour eux, heureusement la vie présente moult autres facettes agréables. Nous avons fait de gros efforts pour intégrer des nouveautés pour renouveler le game play et nous espérons rallier au jeu une large partie de ceux qui ne sont pas tentés par l'aventure et vont ailleurs.  A titre personnel je crois (pour avoir connu l'époque) qu'une centaine de joueur actifs, avec le mors aux dents, replaceraient le jeu dans son contexte et les aléas seraient mieux acceptés car partagés par un grand nombre. Comme dans tout les jeux persistants c'est le flux naturel d'arrivée mais aussi de départs qui maintient le rythme et le sang neuf.

Donne un poisson à un homme, il mangera un jour. Apprends-lui à pêcher, il mangera toute sa vie.