Ajout de la politique de maintenance (à partir des années 70)

Démarré par Lemarquis, 03 Octobre 2020 à 14:34:02

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Lemarquis

03 Octobre 2020 à 14:34:02 Dernière édition: 03 Octobre 2020 à 22:59:22 par Lemarquis
Certains aléas techniques nous amènent à mettre en ligne en avance sur le calendrier prévisionnel deux nouveautés.

1/ La politique de maintenance à l'instar de la politique RH va permettre à chacun de gérer avec un peu de souplesse la maintenance de sa compagnie. Ce vous donne un nouveau levier pour gérer votre compagnie.
Être laxiste : Moins de coûts, moins de temps d'immobilisation, des pièces de rechange d'origine floue et qualité douteuse, avec des risques augmentés sur des incidents techniques (nouveaux incidents). Dans ce cas des pénalités majorées seront appliquées.
Réglementaire : Vous respectez les normes actuelles et vous vous exposez sans plus de risque aux incidents techniques inhérents à l'époque.
Qualitatif : Vous engagez des coûts supplémentaires sur les  opérations de maintenance et contrôle qualité mais en contre partie les risques d'incidents techniques sont réduits ainsi que les pénalités.

2/Les coûts de maintenances des avions aux Hangars.
Les avions ainsi stockés sont sensés pouvoir voler dès la sortie. Ce qui implique que régulièrement ils subissent une maintenance sur les éléments primordiaux et un roulage. Il y aura donc un coût pour cela.
Les avions dans le capital des alliances coûteront de la même manière aux alliances un entretien hebdomadaire.



nicoco

Bonjour,

Je post ce commentaire pour demander un petit renseignement au sujet de la politique de gestion des maintenances.
J'ai compris le fonctionnement des différentes politiques de gestions.
Je voudrais savoir si c'est normal d'avoir une révision de 57H36  et de 28H48.
Je demande cela car il y a deux minutes j'ai choisi ma politique de gestion du personnel et la politique des gestions de maintenance.
J'ai choisi la troisième politique c'est à dire la minutieuse. J'ai pris celle ci pour voir la différence.
Ensuite, j'ai lancé quelques révisions et la je constate des révisions de 57H36 et une à 28H38.
Est ce que c'est normal ?  Je pose juste une question. 
Voici l'exemple:

Boeing - 747-SP (Volotéa)   Gérer les contrats d'assurances  Affecter sur une ligne    En révision (57h36)
Fin : 07/10/2020 à 09:21
Kérosène
183 380 L / 183 380 L    Heures de vol / durée de vie
318h / 1000h    Usure moteur(s)
26h / 300hchange
26h / 300hchange
26h / 300hchange
26h / 300hchange
-> Changer les moteurs <-    Vitesse : 1 000 km/h
Autonomie : 12 000 km
Piste B

Boeing - 767-200 ER (Volotéa)   Gérer les contrats d'assurances  Affecter sur une ligne    En révision (28h48)
Fin : 06/10/2020 à 04:21
Kérosène
90 770 L / 90 770 L    Heures de vol / durée de vie
160h / 1000h    Usure moteur(s)
160h / 320hchange
160h / 320hchange
-> Changer les moteurs <-    Vitesse : 850 km/h
Autonomie : 12 200 km
Piste B

Lemarquis

La politique de maintenance affecte le temps de base de maintenance / révision
La durée de base de révision des 747 SP est de 48H  donc avec le facteur x1.2 = 57H36
La durée de base de révision des 767-200ER est de 24H donc avec le facteur x1.2 = 28H48

Donc si deux avions ont des temps de maintenance à la base différents quelque soit la politique de maintenance choisie ces temps resteront différents...


nicoco